Le magazine

360°R&D, magazine des innovations et technologies pour l’industrie

Vous souhaitez recevoir gratuitement, tous les trimestres, les prochains numéros de 360°R&D et devenir l’un de nos lecteurs privilégiés ?

Abonnez-vous !

Disponible en version papier et téléchargeable en ligne, le magazine 360°R&D est un puissant atout pour cerner les réalisations actuelles et le potentiel des technologies. Il est destiné aux entreprises qui recherchent des solutions technologiques innovantes et aux acteurs de la recherche et de l’industrie.

360°R&D propose un panorama des activités et des projets des SRC tout en traitant de sujets liés à l’écosystème de la R&D et de l’innovation.

360°R&D - numéro 16

Il serait difficile de passer sous silence la campagne présidentielle. Nous pouvons regretter que l’innovation n’y trouve pas une place de premier rang. Pourtant l’enjeu est de taille. Ce n’est pas aux lecteurs de 360°R&D que nous allons l’apprendre. Les colonnes de ce numéro le démontrent bien avec des illustrations de collaborations entre les Sociétés de Recherche sous Contrat (SRC) et le tissu industriel ou encore avec le monde académique. Les forces de chacun sont utiles à notre économie.
C’est dans cet état d’esprit que l’ASRC a rejoint le Collectif Innovation 2017 comme le présente son Président dans les pages suivantes. Une campagne, surtout au niveau national, doit avant tout être un débat d’idées, de visions, de trajectoires, la quête de cohérence du ou des systèmes et un positionnement d’une nation dans un tout. Tout ceci semble passer au second plan. Et pendant le temps de la campagne, les politiques publiques et leurs acteurs retiennent leur souffle, comme si la planète France s’arrêtait de tourner le temps de quelques mois. L’innovation n’attend pas. Le time-to-market. Les défis que les SRC relèvent tous les jours aux côtés de leurs clients ne sont pas suspendus dans l’air et dans le temps. Et parce que les SRC en ont fait leur métier et l’essence même de leur motivation, le ressourcement des acteurs privés de la recherche sous contrat doit s’inscrire dans une politique publique encourageante et non dans un cadre fait de mesures douloureuses et contre-productives comme cela a été le cas ces trois dernières années.
Bonne lecture de votre magazine, 360°R&D.

Télécharger le numéro 16 de 360°R&D

360°R&D - numéro 15

L’enjeu des politiques de la recherche et de l’innovation devrait relever plus de leurs capacités à générer et gérer un terreau favorable à l’épanouissement de ce qui fonctionne que d’une habilité à créer ex-nihilo des structures financées largement par la puissance publique qui s’effondreront le jour où cette dernière, au gré des vents, ne soutiendra plus. Il va de soi que la puissance publique se doit d’apporter les conditions maximales à l’éclosion et au maintien des initiatives privées performantes et qui continuent à faire leur preuve mais ne doit pas endosser un rôle de force productrice. La France va rentrer dans le cœur des débats qui vont animer la campagne présidentielle. Quelle place l’innovation trouvera-t-elle ?
Il nous est apparu important, au regard de l’expérience emmagasinée ces cinq dernières décennies, que les SRC, en vivant au quotidien les projets de développement technologique et d’innovation qu’elles accompagnent avec la performance que toutes les études d’impact leur reconnaissent, rejoignent le Collectif Innovation 2017 qui réunit aujourd’hui 17 fédérations et associations. Ce collectif a pour ambition d’engager un débat national citoyen sur l’innovation, thème peu maîtrisé par l’opinion publique et plus particulièrement sur les visions et les intentions des candidats.
Nous aurons l’occasion d’en parler très prochainement.
Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.

Télécharger le numéro 15 de 360°R&D

360°R&D - numéro 14

Avec plus de 300 mises en relation par an, l’ASRC accompagne avec la neutralité nécessaire les différentes facettes des projets d’innovation des entreprises indépendamment de leur taille :
– l’identification des compétences technologiques pertinentes pour le succès du projet au travers un travail de mise en relation;
– l’aide à la compréhension des différents mécanismes nationaux et européens de financement de l’innovation.

À titre d’exemple, en qualité de Point de contact national PME Horizon 2020, l’ASRC contribue au succès des différents webinaires thématiques sur les opportunités de financement du programme H2020 ou encore dispose d’une bonne connaissance des outils de Bpifrance à destination des PME et des ETI, le questionnement légitime en matière de propriété intellectuelle et industrielle est également abordé avec le soutien de l’INPI et même l’organisation de réunions de projets pour un prix très abordable dans nos locaux est possible.

Outre le support à ses adhérents qui sont des prestataires de R&D et des apporteurs de solutions technologiques, la mission quotidienne de l’ASRC n’est pas de prédire l’avenir mais d’apporter une contribution utile pour vous aider à le construire.

Bonne lecture de votre magazine 360°R&D.

Télécharger le numéro 14 de 360°R&D

360°R&D - numéro 13

Pourquoi les SRC doivent-elles faire partie du PIA 3 ?

L’objectif des programmes d’investissements d’avenir (PIA) rappelé par Louis Schweitzer en page 7 est bien de transformer l’économie française. Avec la définition de sept axes : soutenir l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, favoriser le développement des PME innovantes, accélérer le développement des sciences du vivant, développer les énergies décarbonées et l’efficacité dans la gestion des ressources, faire émerger la ville de demain, inventer la mobilité du futur et investir dans la société numérique, le rapport Juppé-Rocard de 2009 constitue le fondement des deux programmes d’investissement d’avenir (PIA) successifs.

Autant de sujets sur lesquels les SRC sont fortement présentes et cela bien avant la publication de ce rapport fondateur. Les colonnes de votre magazine le démontrent par les exemples à chaque parution et les SRC le prouvent au quotidien.

Si elles sont capables de diffuser plus rapidement des technologies dans le tissu industriel et de le rendre plus performant, c’est que chaque année elles investissent massivement dans des programmes de R&D de ressourcement ambitieux qui viennent réduire fortement le risque pour les entreprises.

Quelle place l’État va-t-il donner aux SRC dans le PIA 3 pour financer leur ressourcement et soutenir les entreprises innovantes ?
Le ressourcement des SRC est source de progrès, il prépare l’avenir des entreprises françaises, il constitue donc un investissement d’avenir à part entière nourri par l’excellence et l’innovation. Les SRC doivent donc avoir leur place dans le PIA 3 pour pouvoir maintenir leurs travaux de ressourcement.

A lire également, le numéro 5 de Focus PI réalisé en partenariat avec l’INPI, sur la PI dans les collaborations de recherche.

Télécharger le numéro 13 de 360°R&D

360°R&D - numéro 12

Nous vous remercions d’être toujours plus nombreux à consulter le magazine 360°R&D. C’est pour nous une grande satisfaction et une motivation supplémentaire.

Dans ce numéro, le dossier central traditionnellement orienté filière est revisité. Les différents échanges avec nos lecteurs ont permis de déceler une réaction intéressante. Et si les bénéfices des travaux menés par des SRC tirés par un industriel dans une filière pouvaient être duplicables pour mes applications ? En résumé, la fertilisation croisée que nous avons souligné à maintes reprises. C’est pourquoi le dossier central est dorénavant articulé autour de belles histoires catégorisées par l’intermédiaire de pictos (produire, stocker et consommer de l’énergie, prévenir et se guérir, échanger, se nourrir, se divertir, se loger, se déplacer) pour permettre à chaque entreprise d’aller au-delà de ses frontières et de ses pratiques, d’innover tout simplement avec l’aide des SRC.

La rubrique Point de vue présente les dernières propositions en matière d’innovation présentées par le Conseil de la simplification pour les entreprises. Celle qui vise à rendre plus accessible l’identification et la compréhension du paysage des acteurs de la recherche partenariale a particulièrement retenu notre attention. Elle constitue selon nous le premier étage de la fusée RTD performers (cf. : 360°R&D, avril 2013) que nous n’avons jamais pris le soin ou le risque de franciser. Le second et dernier étage de cette fusée sera d’aligner, tout en préservant les spécificités de chaque RTD performer, les conditions d’exercice de ce métier passionnant mais ô combien difficile !

Lire le Focus PI réalisé en partenariat avec l’INPI sur la protection des logiciels.

Télécharger le numéro 12 de 360°R&D

360°R&D - numéro 11

Avec un dossier central dédié à la cosmétique et au luxe, ce numéro est encore la preuve de la grande richesse des SRC qui œuvrent au quotidien dans tous les pans de l’industrie française. Cette capacité est renforcée par la volonté affirmée d’aller de l’avant, de sublimer aujourd’hui des veines technologiques qui sauront répondre aux défis industriels de demain et de rester à un haut niveau d’expertises : ce que nous appelons le ressourcement.

Le ressourcement est un des piliers du modèle SRC et cette prise de risque nécessite impérativement un accompagnement à a hauteur. Pour reprendre le concept de la Commission européenne, les SRC font partie des RTD performers (360°R&D, n°2). Elles sont même les plus vertueuses puisqu’elles réalisent le chiffre d’affaires par équivalent temps plein le plus élevé en Europe tout en consommant de loin le moins de ressources publiques. Un challenge qu’elles relèvent avec succès depuis plus de 30 ans et qui démontre la force et la pertinence de ce dispositif.

A l’heure où l’État met en avant sa volonté de soutenir la recherche, l’innovation et plus largement l’industrie avec notamment un troisième Programme d’Investissements d’Avenir à hauteur de 10 milliards d’euros, pourquoi un rapport de l’IGF, CGE, CGEDD, -qui n’ont pas pris le soin de consulter les forces en présence et de s’appuyer sur les différentes études d’impact sur les SRC menées par des experts objectifs – vient-il suggérer à l’État de martyriser un dispositif efficient et efficace et qui n’a pas d’équivalent ?

Les belles pages que les SRC écrivent en matière d’innovations technologiques et d’emplois industriels depuis plus de trois décennies ont encore plus d’importance dans un contexte où une des clefs de la réussite est l’innovation. Relever le défi passe par la capitalisation et non par la destruction.

Lire le Focus PI réalisé en partenariat avec l’INPI : la PI protège le potentiel R&D et innovation des PME et ETI.

Télécharger le numéro 11 de 360°R&D

360°R&D - numéro 10

Cette année, l’ASRC fête ses 15 ans. Nous sommes fiers de cet anniversaire car 15 ans dans le paysage de la R&D et de l’innovation ce n’est pas commun ; alors que dire de 33 ans ? En 1982, on assistait à la création l’ASIRDI, Association des Sociétés Indépendantes de Recherche et de Développement Industriel, dont est issue l’ASRC, pour promouvoir les Sociétés de Recherche sous Contrat françaises. Les SRC sont nées de l’esprit entrepreneurial et non pas de la puissance publique. Elles se sont façonnées et se façonnent avec le temps, pas à pas, avec la richesse de l’expérience et de l’expertise, avec les prises de risques, les défis, avec les succès et les échecs, avec la science, la technologie et l’industrie, avec les hommes et les femmes qui les composent, avec un positionnement unique et qui se doit de rester unique.

A l’heure où des réflexions sont en cours quant à un troisième programme des investissements d’avenir – PIA3 – que nous traitons dans ce magazine dans notre rubrique Point de vue, la puissance publique ne se doit pas d’être à l’initiative de tout mais en soutien de ce qui a déjà fait ses preuves et cela dans la durée. Les plus silencieux, ceux qui évoluent le plus souvent dans l’ombre comme les SRC, apportent une contribution réelle et démontrée à notre industrie. Tout n’est pas à inventer et à réinventer.

Nous l’avons vu précédemment une des forces des SRC est bien leurs hommes et leurs femmes. Dans le dossier central de ce numéro, habituellement dédié à un domaine d’applications, nous mettons en lumière des femmes passionnées qui œuvrent au quotidien dans les SRC pour la recherche industrielle et l’innovation. Nous vous livrons ici des portraits et des regards croisés sur les métiers de la conception et du développement technologique.

A lire également le Focus PI réalisé en partenariat avec l’Inpi : exemples d’accompagnement de PME par l’Inpi.

Télécharger le numéro 10 de 360°R&D

360°R&D - numéro 9

Le numéro 9 du magazine 360°R&D s’intéresse à une thématique à laquelle intuitivement on n’imagine pas l’intervention des SRC : le sport et les loisirs. Et pourtant les quelques illustrations du dossier central qui y est consacré apportent une nouvelle démonstration de la capacité à agir dans le cadre d’une fertilisation croisée. Fertilisation croisée que nous avons déjà soulignée dans des précédents numéros. Pour les SRC, la technologie demeure un moyen au service d’une finalité, au service de l’innovation de nos entreprises.
Nous avons le plaisir de vous annoncer que l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) nous rejoint en tant que partenaire du magazine. Tous les trimestres vous trouverez en page centrale des éclairages thématiques sur les tendances et les différentes pratiques.

A lire également, le Focus PI réalisé en partenariat avec l’Inpi, sur les jeux et les loisirs.

Télécharger le numéro 9 de 360°R&D

360°R&D - numéro 8

Dans le rapport pour avis du Sénat sur la recherche et l’enseignement supérieur en date du 20 novembre 2014, la rapporteure, la sénatrice Dominique Gillot, souligne le rôle déterminant des structures de recherche sous contrat (SRC), qui constituent des acteurs dynamiques, complémentaires aux partenaires publics traditionnels que sont les organismes de recherche et les universités pour les entreprises qui souhaitent solliciter le concours d’entités extérieures pour développer leur R&D. La rubrique Point de vue de ce numéro apporte bel et bien des illustrations de cette complémentarité, naturelle et ancienne. Dans le cas précis des brevets déposés par la recherche publique, elles apportent un levier d’efficacité en matière d’identification de domaines d’application et de réalisation des travaux de recherche industrielle et de développement qui permettront de rendre une technologie diffusable à un degré de maturité jugé suffisant, au sens actionnable, dans l’industrie. Un modèle qui a fait et fait toujours ses preuves et qu’il convient de renforcer. La réflexion menée au plus haut sommet de l’Etat d’un éventuel d’un troisième Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) doit impérativement prendre en considération les forces déjà en présence, consolider les mécanismes qui ont fait leur preuve sous peine d’aboutir à un paysage densifié, sans lisibilité, sans complémentarité et ainsi de scléroser les acteurs dynamiques.

Télécharger le numéro 8 de 360°R&D

360°R&D - numéro 7

Dans la rubrique Point de vue de notre précédent numéro, nous avions présenté l’idée d’envisager l’industrie comme une typologie de réponses à des grands besoins (se nourrir, se guérir, se déplacer, se loger, etc.). Aujourd’hui, nous nous intéressons au rôle des SRC dans « se loger » grâce à quelques exemples qui permettent d’appréhender la richesse de leurs contributions. L’habitat au sens large couvre des dimensions économiques, environnementales et sociétales qui sont interdépendantes avec différents niveaux (par exemple, le logement, la maison ou l’immeuble, le quartier ou la ville) qu’il convient de parfaitement apprécier pour imaginer son futur. Une complexité qui nécessite parfois la médiation entre les différentes parties prenantes qui sont nombreuses (l’habitant, le maître d’ouvrage, le maître d’oeuvre, les collectivités, l’Etat, les artisans, les fournisseurs d’énergie, etc.). La médiation se situe également au niveau des entreprises. C’est le rôle du Médiateur des relations inter-entreprises qui vise à rétablir l’équilibre de relations qui sont devenues dans certains cas totalement déséquilibrées ou à former les conditions nécessaires au juste équilibre. Avec plus de 3000 contrats de R&D par an, les SRC accompagnent et réduisent le risque des projets de R&D et
d’innovation des entreprises. Une relation qui ne peut se réduire à de la simple sous-traitance. Cette relation doit s’apparenter à un partenariat fort régi par la confiance et le contrat (deux notions qui ne sont en aucun cas contradictoires). C’est une philosophie que toutes les parties prenantes de l’écosystème d’innovation se doivent d’avoir.

Télécharger le numéro 7 de 360°R&D

360°R&D - numéro 6

Avec près de deux tiers des SRC qui participent à l’élaboration des innovations des entreprises de la santé, c’est tout naturellement que ce numéro est consacré à cette activité industrielle.

Les sciences de l’ingénieur y jouent un rôle primordial, la santé ne pouvant se résumer au médicament et à leurs compositions ; elles contribuent aussi bien au développement de solutions de diagnostics médicaux, d’imagerie médicale, à la mise au point de prothèses, au passage de procédés de laboratoire à l’échelle industrielle ou bien au développement d’un coeur ou d’un pancréas artificiel. In fine, c’est assurer une plus grande longévité et un confort accru aux patients. Nous pouvons la résumer à « prévenir et (se) guérir ». Cette idée de penser l’activité industrielle sur la notion de besoins et d’usages doit faire son chemin. C’est l’objet de la rubrique Point de vue de ce numéro. A quel besoin premier répond une automobile, un avion ou un vélo ? A la « nécessité » d’aller d’un point A à un point B, en d’autres termes à se déplacer. Et pourtant ces filières industrielles ont peu de chances de dialoguer ; la structuration est ainsi faite. La proposition de l’ASRC vise à décloisonner et à favoriser la création de passerelles entre les différents acteurs qui, par définition, ne font pas le même métier mais pourtant répondent bien à une même famille de besoins.

Télécharger le numéro 6 de 360°R&D

360°R&D - numéro 5

Le cœur de ce numéro de 360°R&D est consacré à un mastodonte de l’activité industrielle : l’automobile. Avec un phénomène de concentration ou d’alliances entre les constructeurs, des zones géographiques à la croissance très inégale, le secteur connait le besoin de renouveau. Les évolutions ou révolutions en matière de mobilité sont en marche. Nous voyons ici que l’interrogation demeure quant à l’émergence ou non de nouveaux paradigmes qu’ils soient technologiques, économiques ou d’usages. Par exemple, est-ce que le modèle restera ancré sur la vente de véhicules ou sera-t-il fait d’un service dans lequel le véhicule est finalement plus un moyen qu’une finalité comme le laisse présager nombre d’études. Les différentes voies sont explorées et aujourd’hui, près de deux tiers des adhérents de l’Association interviennent de près ou de loin pour cette filière. En apportant leur soutien sur des projets avec des ambitions à court, moyen et long termes, les SRC nous accompagnent finalement, nous usagers, dans notre quotidien.

Ce numéro met en lumière également le lancement du nouveau programme-cadre de soutien à la recherche et à l’innovation de la Commission Européenne, Horizon 2020. Cette nouvelle mouture annonce un certain virage avec une orientation industrielle plus marquée qui vient se combiner aux enjeux sociétaux. D’autre part, dans l’histoire des programmes-cadres européens (PCRD), il y a une certaine mutation avec la création de l’instrument PME : il casse en effet la logique du financement de projets uniquement collaboratifs puisqu’il laisse la possibilité à une entreprise seule de candidater, d’autant qu’il s’adresse exclusivement aux PME. La compétition sera probablement élevée mais elle ne sera que le synonyme d’un outil bien calibré pour les PME européennes portant un projet ambitieux.

Télécharger le numéro 5 de 360°R&D

360°R&D - numéro 4

Après le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, les Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche, les Assises de l’entrepreneuriat ou encore le rapport Beylat-Tambourin intitulé « L’innovation : un enjeu majeur pour la France pour dynamiser la croissance », les dernières semaines ont été riches en actions de l’État pour favoriser la recherche et l’innovation. Ainsi, en l’espace de deux mois, ont été annoncés 34 plans industriels, 7 ambitions d’Anne Lauvergeon pour 2030, 40 mesures dans le Plan pour l’innovation de la Ministre Fleur Pellerin.

Bien qu’elles soient citées, on peut regretter que les SRC ne soient pas impliquées dans les « actions concrètes » de l’État, en tant que catalyseurs de l’innovation, accélérateurs et fertiliseurs de technologies, facilitateurs de l’industrialisation, acteurs du système national de l’innovation. Comme si le système de la recherche et de l’innovation se limitait aux grands acteurs de la recherche publique et aux entreprises industrielles. Il n’en demeure pas moins que les SRC continueront de mettre leurs savoir-faire et leurs expertises au service de l’ambition donnée aux filières d’avenir françaises.

Le dossier central de ce numéro est consacré aux solutions concrètes des SRC pour le recyclage des déchets. Il apporte un nouveau témoignage du métier des SRC qui assurent les passages difficiles entre la recherche et le développement, entre le développement et l’innovation.

Télécharger le numéro 4 de 360°R&D

360°R&D - numéro 3

Au menu de ce numéro de rentrée économique, la rédaction de 360° R&D s’intéresse aux industries agroalimentaires françaises. Elles constituent un des piliers de l’économie française par le nombre d’emplois directs ou indirects et sa capacité à exporter ses produits.

L’innovation reste un enjeu majeur pour le secteur qui porte tant sur le produit en lui-même, son emballage ou bien son cycle de production. La démonstration est ici faite que l’expertise des SRC accompagne avec succès l’ensemble des entreprises du secteur.

La rentrée n’est pas seulement économique, elle est également étudiante. Dans la rubrique Point de vue de ce numéro, la rédaction met l’accent sur la nécessité forte de redonner goût aux plus jeunes à la science et à la technique. Au-delà de l’envie, le processus de l’innovation industrielle impose une capacité à combiner l’usage des techniques et technologies les plus avancées et des formes plus « empiriques » telles que les maquettes ou les prototypes. Les futurs jeunes diplômés doivent appréhender cette double dimension.

Le contenu pédagogique de leurs formations n’est pas toujours en phase avec cette réalité et avec l’ambition de réindustrialiser le territoire. Les SRC, au coeur du triptyque éducation, recherche et industrie, sont particulièrement actives. Elles nouent des collaborations étroites avec le corps enseignant, interviennent régulièrement dans les formations. Elles mettent à disposition leur savoir-faire, leurs outils, cette double dimension et l’envie pour que l’érosion des profils techniques ne soit pas une fatalité.

Télécharger le numéro 3 de 360°R&D

360°R&D - numéro 2

Le concept de « RTD performer », est très largement employé par la Commission Européenne dans ses programmes de soutien à la R&D. Un « RTD performer » est une organisation privée ou publique qui a la capacité à mener des travaux de recherche et de développement technologique pour répondre aux besoins des industriels.

Quel serait le bénéfice de l’usage de cette définition dans les politiques publiques françaises en faveur de la recherche et de l’innovation ? Au-delà d’une simplification de la compréhension du paysage français, c’est avant tout laisser le libre choix pour les industriels français de collaborer avec tel ou tel « RTD performer » en fonction uniquement des compétences de ce dernier (voir « Point de vue », page 10). Cette idée est simple et sa mise en oeuvre peut l’être tout autant. Il convient simplement de l’accompagner pourtracer son chemin.

Pour illustrer cette notion de « RTD performer », ce numéro apporte un éclairage sur l’impact de la simulation numérique dans le processus de recherche et d’innovation dans de nombreuses applications telles que l’aéronautique, secteur qui constitue le dossier central de votre magazine. L’aéronautique demeure une filière qui possède des perspectives importantes de développement économique. Les SRC contribuent à son essor depuis plusieurs décennies et apportent des solutions aux enjeux technologiques d’aujourd’hui qui feront l’aéronautique de demain.

Télécharger le numéro 2 de 360°R&D

360°R&D - numéro 1

L’ASRC s’inscrit pleinement dans la volonté forte de soutenir, avec encore plus d’intensité, l’industrie française et, plus particulièrement, les PME et les ETI qui doivent être au coeur de la logique de filières d’avenir. Les SRC offrent des compétences fortes et des savoir faire reconnus en matière de recherche, de développement et de maturation technologique dans l’ensemble des secteurs technico économiques.Leur positionnement original, au carrefour de la recherche publique et de l’industrie, apporte un réel atout dans l’atteinte des objectifs des Investissements d’Avenir. Au coeur du succès, des collaborations aux formes variées entre les PME et les SRC.

L’ère de l’open innovation reste probablement à construire. En effet, il est encore difficile, peu importe la taille de l’entreprise, de communiquer sur les travaux réalisés avec ou par des partenaires.Comme si cela constituait un aveu de faiblesse. Nous considérons qu’il s’agit de la démonstration d’une certaine force que de savoir s’entourer pour garantir son succès. Et perdre en frilosité quant à la co-traitance et aux partenariats que l’on a pu nouer constitue en réalité la maitrise d’une réalité en construction.Bonne lecture du nouveau numéro de votre magazine 360° R&D. de communiquer sur les travaux réalisés avec ou par des partenaires.

Télécharger le numéro 1 de 360°R&D

360°R&D - numéro 0

Au commencement, la volonté de faire savoir le savoir-faire des Structures de Recherche sous Contrat (SRC). Des acteurs souvent méconnus ASRC_360RetD_couv_septembre2012qui œuvrent quotidiennement pour le développement de l’industrie française. De là, est née l’idée de proposer un rendez-vous trimestriel à l’ensemble des parties prenantes de la recherche, du développement et de l’innovation avec le magazine 360° R&D.

Ce titre est nourri par deux ambitions. La première consiste à montrer au fil des pages une des caractéristiques fortes des SRC qu’est la logique de fertilisation croisée. Un véritable pivot entre les technologies, les différents secteurs techno-économiques et les différents acteurs de la recherche et de l’industrie. L’autre ambition demeure de proposer un panorama des activités et des projets des SRC tout en traitant de sujets liés à l’écosystème de la R&D et de l’innovation.

360° R&D n’a pas vocation à tourner en rond mais à (re)donner l’ambition d’une activité industrielle forte sur le territoire national.

Pour ce numéro, le dossier Décryptage illustre la complémentarité entre des organismes publics de recherche – tels que les Instituts Carnot – et les SRC au profit direct des acteurs industriels. Les SRC ont pour vocation de nourrir des relations durables avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème et en premier lieu leurs bénéficiaires directs que sont les entreprises industrielles.

Bonne lecture de votre magazine 360° R&D.

Télécharger le numéro 0 de 360°R&D